Selon une note de la banque RBC Capital Markets, l’industrie légale du cannabis pourrait valoir 47 milliards de dollars aux États-Unis d’ici une dizaine d’années. Effectivement, il semble que les vendeurs de marijuana récréative gagnent d’importantes parts de marché au détriment des compagnies de tabac et d’alcool. Des spécialistes estiment d’ailleurs que cette tendance risque de se poursuivre.

Une forte compétition dans le marché des produits récréatifs

Selon les prévisions de RBC Capital Markets, les ventes de cannabis risquent de croître d’environ 17 % par année. L’analyste Nik Modi soutient que cette croissance s’explique en grande partie par l’intérêt accru des consommateurs pour les concentrés de cannabis et les produits alimentaires dérivés de cette plante.

Déjà, les ventes légales et illégales de marijuana récréative vaudraient annuellement environ 50 milliards de dollars aux États-Unis. En comparaison, l’industrie du vin génère 68 millions par année et celle de la cigarette, 77 milliards. Bien au sommet de cette liste de compétiteurs se trouve l’industrie de la bière, avec ses 117 milliards en revenus annuels.

Un nouveau type d’amateurs de cannabis

Étonnamment, la demande pour les bourgeons de cannabis diminue dans les États où la substance est déjà légale. Au Colorado, par exemple, les bourgeons représentaient pour 70 % des ventes totales il y a quatre ans. Désormais, ce produit ne représente que 40 % des revenus de l’industrie locale de la marijuana. Si auparavant ces bourgeons étaient très prisés des fumeurs de cannabis, désormais ce sont les autres produits dérivés de la plante qui ont la cote. C’est surtout le cas chez les jeunes consommateurs qui préfèrent les alternatives santé.

Les responsables de la banque estiment que la légalisation du cannabis va se poursuivre dans différents autres États au fil des années. D’ailleurs, des statistiques récentes révélaient que 83 % des Américains estiment que la marijuana devrait être légale sous une quelconque forme.

Sources : Markets Insider