Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest dévoilait au début du mois sa toute dernière création à destinée dissuader les jeunes de consommer de la marijuana. Il faut bien l’avouer, le résultat est plutôt surprenant. Voire même terrifiant. Nous vous laisserons juger de la pertinence de la chose!

Un véritable cauchemar éveillé

Au départ, le voyage psychédélique de nos jeunes amateurs de cannabis est plutôt informatif. Un inuksuk, une structure de pierre construite par les peuples autochtones du nord du Canada, s’anime et prodigue de précieux conseils à deux étudiants amérindiens aux yeux rouges. Le tas de pierres leur explique qu’il vaut mieux consommer de manière occasionnelle seulement, et avec des doses réduites. Jusque-là, ça va. La chose prend cependant une tournure effrayante assez rapidement.

Une écolière en pleine séance de fumette se met à halluciner une aurore boréale en forme de bébé verdatre difforme. La chose prétend alors être l’esprit de son bébé encore en développement, rien de moins! L’aurore boréale explique à la jeune fumeuse que le THC affecte gravement le développement des capacités cognitives de son futur enfant. Ainsi, il vaut mieux pour les femmes enceintes de s’abstenir de consommer. Bien qu’il s’agisse d’un précieux conseil, nous espérons que personne n’ait à expérimenter de pareilles hallucinations!

Par la suite, un corbeau qui parle anglais visite deux fumeurs qui cherchent simplement à se détendre après une longue journée de travail. Malheureusement pour eux, le volatile vêtu à la mode hippie en profite pour leur faire la morale à propos des effets nocifs de la fumée. Il insiste sur le fait qu’ils risquent de s’empiffrer de malbouffe après leurs joints. La créature déplaisante est alors prise d’une quinte de toux incontrôlable, tout ça sous le regard médusé des pauvres travailleurs.

Pour conclure ce véritable badtrip, deux jeunes enfants qui fument du cannabis avec une pipe à eau invoquent malencontreusement un génie du cannabis baptisé weedinie. L’étrange esprit qui flotte dans la fumée de marijuana explique aux ados terrifiés que leurs cerveaux risquent d’être endommagés par le THC. Pour conclure, il ajoute que fumer, « ce n’est pas cool, yo ». Voilà un argument de poids!

Drôle, mais peu efficace?

Tous les clichés qui se rapportent à la consommation de cannabis sont présents dans ce vidéo. Bien que les informations prodiguées soient pertinentes, nous pouvons douter de l’efficacité du message. Les jeunes ont toujours eu tendance à se montrer sarcastiques à l’égard des publicités qui tentent sans succès d’être à la mode. C’est particulièrement vrai à une époque où ce genre de contenu est systématiquement tourné en dérision sur les réseaux sociaux. Plutôt que d’informer les jeunes sur les effets du cannabis, la publicité risque plutôt de devenir un meme Facebook hilarant. Pire, certains pourraient être tentés d’essayer le cannabis pour le simple plaisir d’invoquer weedinie!

Des campagnes similaires ont été conçues dans divers pays depuis des décennies. Nous pouvons entre autres penser au film Reefer Madness, qui traite le cannabis comme s’il s’agissait d’une substance diabolique. Plus récemment, Nancy Reagan avait tenté de lancer aux États-Unis le tristement célèbre mouvement Just Say No. Le tout avait rapidement été tourné en dérision par les jeunes des années 1980 qui trouvaient le tout très ringard et moralisateur. À la même époque, une autre publicité avait attiré l’attention pour les mauvaises raisons. Dans cette campagne intitulée This is your brain on drugs, un homme à l’allure de professeur d’école jette un œuf dans une poêle à frire. Il explique que l’œuf représente votre cerveau, et que ce dernier cuit littéralement lorsque vous consommez du cannabis. Il faut avouer que ça a le mérite d’être simple! Inutile de mentionner que les drogues ne disparurent pas instantanément des écoles suite à cette démonstration édifiante.

La campagne des responsables des Territoires du Nord-Ouest n’est pas sans rappeler la dernière offensive publicitaire du gouvernement du Québec. Au moins, celle de notre province est seulement un peu loufoque. Pas de bébés difformes ni de corbeaux coincés dans les années 1970. Lorsqu’on se compare, on se console!

Les curieux peuvent aller visionner cette oeuvre en cliquant ici.

Sources :

Wikipedia.org

Leafly.ca

'