La légalisation du cannabis récréatif est imminente au pays. Certaines compagnies immobilières prévoient d’ailleurs s’adapter simplement à la consommation de marijuana sur leurs propriétés. Or, ce n’est pas le cas de Goldview Property Management, l’entreprise qui gère les OneEleven Condos à Toronto. En effet, les responsables de cette-ce tentent présentement de faire interdire la consommation de cannabis dans ce complexe.

Une politique controversée

Les nouveaux règlements stipulent donc qu’il sera interdit de consommer de la marijuana dans les unités d’habitation, sur les balcons, dans les zones partagées, et qu’il ne sera pas possible de cultiver des plants de cannabis ou même d’en faire livrer chez soi. Seuls les résidents qui possèdent une prescription de consommation médicale pourront bénéficier d’exemptions.

Les résidents des condominiums du complexe OneEleven s’insurgent contre cette nouvelle politique. Ryan Barclay, le propriétaire d’un condo, mentionne qu’il s’agit d’un dangereux précédent. Il s’inquiète notamment de la possibilité que d’autres substances légales soient interdites arbitrairement. Sans être lui-même un adepte de cannabis, il souligne qu’un propriétaire a droit à sa vie privée.

Les baux sont au centre du problème

Rappelons que plusieurs autres compagnies immobilières considèrent l’instauration de règlements semblables. Dans le cas des OneEleven Condos, la loi ontarienne interdit de modifier les termes d’un bail avant la fin de ce dernier, mais comme le cannabis est présentement toujours une substance illégale, il est possible de l’interdire sans préavis.

Source : CBC