Pour la première fois au pays, une étude va tenter de déterminer si le cannabis permet bel et bien d’améliorer la qualité de vie des patients qui souffrent d’une forme de cancer. Bien que cette plante soit administrée aux patients canadiens depuis 2001, les scientifiques comprennent toujours mal son fonctionnement. Plusieurs professionnels de la santé estiment qu’ils seraient plus favorables à l’usage du cannabis médical s’ils avaient des preuves tangibles de son efficacité. Ce souhait pourrait bientôt se réaliser.

Une étude nationale

Cette étude sera menée sur 150 patients de différentes provinces et s’échelonnera sur 48 jours. Pendant cette période, les scientifiques vont tenter de déterminer si le cannabis permet bel et bien de réduire les douleurs, l’insomnie, l’anxiété et les nausées. Afin d’y parvenir, la BC Cancer Foundation disposera d’un budget d’un million de dollars. Cette somme provient de généreux donateurs privés, et le cannabis sera fourni gratuitement par la Whistler Medical Marijuana Corp.

La Dr Pippa Hawley traite depuis de nombreuses années ses patients avec du cannabis. Elle est également responsable de cet ambitieux projet de recherche. Madame Hawley explique que son but est de fournir aux professionnels de la santé et aux patients un guide pratique pour utiliser la marijuana. Plutôt que se baser sur des anecdotes, cet outil sera basé sur des résultats vérifiés.

Il ne manque plus que l’autorisation finale de Santé Canada et l’approbation éthique afin de lancer le projet.

Une option déjà très populaire

Avant même de mettre sur pied la méthodologie de l’étude, la docteure Hawley a distribué un sondage à 3000 patients de la Colombie-Britannique. Des 800 répondants, 25% mentionnèrent déjà utiliser le cannabis afin de mieux gérer les symptômes reliés au cancer. Bien souvent, les patients décident de s’automédicamenter si leur médecin refuse de leur prescrire du cannabis. Cette tendance est d’ailleurs en hausse en Amérique du Nord.

Sources :

VancouverSun.com

'