Nous mentionnons souvent que l’industrie du cannabis crée de nombreux emplois. Pour certains, elle va malheureusement devenir source de chômage. Comme le Canada vient de légaliser la consommation de cette plante et que de nombreux États américains l’autorisent déjà, plusieurs chiens renifleurs seront envoyés à la retraite dans les prochains mois.

Un problème légal

Autant au Canada qu’aux États-Unis, les chiens renifleurs doivent recevoir une formation très particulière pour détecter les drogues. Ils apprennent notamment à détecter différentes substances comme la marijuana, la cocaïne ou encore la méthamphétamine. Notons qu’un seul chien renifleur coûte environ 10 000 $ aux contribuables, et que le processus d’entraînement dure de deux à trois ans.

Certaines lois stipulent qu’il est illégal de procéder à des fouilles arbitraires sur des citoyens. Or, un chien renifleur qui détecte une odeur de drogue pourrait être attiré vers un suspect simplement en raison de la présence de résidus de cannabis. Si cette substance est jugée légale dans l’État en question, la légitimité de l’arrestation sera assurément contestée en cour.

Des cas semblables se sont déjà produits, notamment au Colorado. Dans ce contexte, plusieurs départements policiers envoient à la retraite leurs chiens renifleurs. Leur odorat n’étant plus adapté au contexte légal actuel.

Une vague de nouveaux retraités

En raison de problèmes semblables, plusieurs chiens renifleurs avaient été envoyés à la retraite dès le mois de juillet au Canada. En effet, il est impossible de les « déprogrammer » pour qu’ils ne réagissent plus à l’odeur du cannabis. Dans d’autres États comme le Michigan, les services policiers débattent encore de la pertinence de maintenir une escouade de chiens renifleurs. Si les responsables déterminent que leurs services ne sont plus requis, c’est 50 chiens renifleurs qui seront envoyés en adoption.

Souhaitons à ces nouveaux retraités de rapidement se trouver de nouvelles occupations. Nous leur suggérons d’ailleurs ces excellentes gâteries au chanvre. Ces dernières permettront à ces anciens chiens d’élite de conserver une santé de fer. C’est le supplément idéal pour poursuivre des frisbees à toute vitesse pendant encore de nombreuses années!

Sources : News.sky.com et Ici.radio-canada.ca

'