On entend souvent parler du chanvre pour ses milliers d’usages industriels, alimentaires ou même vestimentaires. Ce qui est plus rare en 2018, c’est d’entendre parler des vertus spirituelles de cette plante.

Des cordes de chanvre ou Shimenawas

Pourtant, des prêtres pratiquant le shintoïsme ont obtenu du gouvernement japonais la permission de cultiver du chanvre à faible teneur en THC afin de pouvoir fabriquer des objets sacrés. Loin d’être une secte obscure, le shintoïsme était la religion officielle du Japon jusqu’en 1945. Les adeptes de cette foi vénèrent les esprits qui selon eux, sont présents dans les créatures vivantes et les objets qui nous entourent. Cette religion exige également l’utilisation d’objets sacrés lors de ses rituels, notamment des cordes de chanvre nommées shimenawas.

La culture du chanvre et la fabrication de ses produits dérivés sont des arts ancestraux au Japon. Ainsi, l’association Shinto de la préfecture de Mie a demandé à pouvoir cultiver cette plante afin à la fois de préserver les anciennes techniques artisanales et de permettre la fabrication d’objets sacrés.

Comme il s’agit d’une substance contrôlée, seulement deux temples ont été autorisés à cultiver le chanvre. Ces derniers devront également s’assurer de protéger les plants avec une clôture et un système de surveillance vidéo.

Sources : High Times et Wikipedia