Un peu partout sur la planète, des millions de personnes pratiquent le yoga. Cet art ancestral est réputé pour ses nombreux bénéfices physiques, ainsi que pour sa capacité à apaiser l’esprit. De façon similaire, plusieurs personnes utilisent le cannabis afin de relaxer à l’aide d’une substance naturelle. Il n’est donc pas surprenant que la plante verte soit de plus en plus utilisée par les amateurs de yoga, qui espèrent ainsi maximiser les bénéfices de leurs séances.

Une pratique exotique

Les salons de yoga 420 friendly ne sont pas une nouveauté en Amérique du Nord. Cette pratique s’inspire des traditions des habitants de la région de l’Himalaya. Darrin Zeer pratique cette discipline régulièrement. Cette Canadienne native de la région de Calgary a passé beaucoup de temps au Népal et en Inde au cours des années 1980. En quête de dépaysement, Darrin vagabondait dans les montagnes afin d’y rencontrer des yogis d’expérience. Elle explique qu’à sa grande surprise, le cannabis y était cultivé un peu partout par les habitants locaux. Les plants n’avaient pas un taux de THC très élevé, et étaient surtout utilisés dans une optique thérapeutique.

Populariser le concept

En raison de la récente légalisation du cannabis récréatif, Zeer espère populariser la pratique du yoga sous l’influence de cette substance. Afin d’y parvenir, notre entrepreneure a fait l’acquisition d’un terrain boisé de 12 hectares dans la région de Bragg Creek en Alberta. Elle y organise des retraites destinées à ceux et celles qui désirent s’éloigner de leurs contraintes quotidiennes.

Selon la principale intéressée, le yoga sous l’influence du cannabis vous permet de vous connecter à votre corps tout en vous concentrant sur le moment présent. Zeer suggère l’utilisation de variétés à base d’Indica pour les séances qui visent la détente, alors que la Sativa serait mieux adaptée aux exercices plus vigoureux. Elle estime qu’il s’agit d’une excellente façon de combattre l’épidémie de stress qui ronge plusieurs Canadiens.

Des activités semblables sont d’ailleurs organisées depuis de nombreuses années aux États-Unis, notamment au Colorado.

Sources :

CalgaryHerald.com