Les pharmaciens qui désirent exercer leur profession en Ontario ont une année devant eux pour apprendre les rudiments du cannabis. Selon l’Ontario College of Pharmacists, cette nouvelle mesure s’impose dans un contexte de légalisation nationale du cannabis. Comme les pharmaciens doivent désormais s’attendre à ce que plusieurs patients consomment cette plante, ils doivent également être au courant de ses effets sur le corps et l’esprit.

Une formation urgente

Les pharmaciens ontariens ont jusqu’au 27 mars 2020 pour compléter cette formation accélérée. Cette mesure plutôt drastique s’impose dans la nouvelle réalité canadienne. Effectivement, il n’est pas rare que des patients questionnent les pharmaciens à propos des effets secondaires du cannabis. En tant que professionnels de la santé, ces derniers doivent se familiariser avec les cannabinoïdes comme le THC et le CBD. C’est particulièrement vrai si l’on considère que les aliments et breuvages à base de cannabis seront légalisés d’ici l’automne 2019.

Dans un communiqué adressé à la Presse Canadienne, un représentant de l’Ontario College of Pharmacists explique qu’il est important qu’un pharmacien puisse renseigner ses patients sur les interactions possibles entre le cannabis et les autres médicaments. Les responsables de cette organisation croient que le cannabis se compare sur plusieurs aspects à l’alcool. 

Une position avant-gardiste

Pour le moment, la province de l’Ontario est la seule à exiger de tels cours. Ailleurs au Canada, les pharmaciens n’ont pas l’obligation de se renseigner sur le cannabis. Julie Villeneuve, la directrice des communications de l’Ordre des pharmaciens du Québec, affirme que plusieurs pharmaciens de la province suivent sur une base volontaire des cours privés à propos du cannabis. Ces derniers veulent mettre à jour leurs connaissances afin de mieux aider leurs patients. Cela dit, il n’existe aucune politique qui encourage les professionnels de la santé à entreprendre de telles démarches.

Michael Beazely est un professeur de pharmacologie associé à l’University of Waterloo. Il explique qu’en raison de cette nouvelle exigence de l’Ontario College of Pharmacists, des cours portant sur le cannabis seront ajoutés au curriculum des étudiants. Ces derniers seront posséderont donc une connaissance de cette plante dès leur graduation.

Sources:

GlobalNews.ca