Décidément, la SQDC devra redoubler d’ingéniosité pour se démarquer face aux modèles de vente de cannabis des autres provinces canadiennes. Si vous habitez à Saskatoon ou à Kelowna, vous pourrez bientôt commander du cannabis et une bouteille de champagne grâce à une application mobile.

Un produit de consommation comme un autre

Sam Bahm, l’un des trois créateurs de cette nouvelle application, soutient que l’objectif principal de ce service est de réduire le nombre de conducteurs en état d’ébriété sur les routes. Ainsi, en plus de se faire livrer de l’alcool à domicile, les résidents de la Saskatchewan pourront par la même occasion commander du cannabis. La seule restriction est que les clients devront être âgés d’au moins 19 ans.

À ce sujet, Bahm ajoute que les habitudes de consommation des Canadiens sont désormais fortement ancrées dans l’ère du numérique. Selon l’entrepreneur, les gens ne veulent plus sortir pour faire leurs achats. Dans déjà bien des domaines, ils préfèrent passer leurs commandes en ligne dans le confort de leur salon.

Un modèle d’affaires qui pourrait se populariser ?

Interrogé à propos de cette initiative, David Morris, un porte-parole de la Saskatchewan Liquor and Gaming Authority, confirme la légalité du processus. Les propriétaires de boutiques de cannabis de la Saskatchewan peuvent donc livrer leurs produits directement chez leurs clients. Le seul bémol est que les livreurs doivent être âgés d’au moins 19 ans. Ces derniers doivent également posséder une certification spéciale, un permis de liqueur et se soumettre à une vérification d’antécédents judiciaires.

Rappelons que la Saskatchewan a opté pour un modèle privé de distribution du cannabis. Les entrepreneurs locaux qui désirent se lancer dans l’aventure doivent avant tout obtenir une licence de vente de la part du gouvernement. Ces dernières seront distribuées en nombre limité pendant les trois premières années de la légalisation du cannabis.

Sources : CTV News & Global News