Selon une toute nouvelle étude britannique, le cannabidiol pourrait être utilisé pour traiter les patients qui souffrent de psychose. Cette nouvelle pourrait en surprendre plusieurs, surtout si l’on considère que le cannabis est souvent dépeint par ses détracteurs comme une plante qui favorise les troubles mentaux.

Le CBD, un cannabinoïde bien différent du THC

Pour le moment, certaines études suggèrent que la consommation de cannabis favorise la psychose. Il est ici essentiel de préciser c’est le THC qui causerait cet effet secondaire, et non la plante entière. Certaines variétés de cannabis, notamment le chanvre industriel, ne contiennent que d’infimes traces de THC. Ainsi, il est tout simplement impossible de développer des troubles psychotiques en consommant des dérivés de chanvre.

Par contre, le chanvre et d’autres variétés de cannabis contiennent une autre substance unique : le cannabidiol. Plus souvent appelé CBD, cette substance non-hallucinogène aux nombreuses vertus thérapeutiques pourrait également être utilisée pour traiter la psychose. C’est du moins ce que suggère l’étude du King’s College.

Une nouvelle application pour le CBD?

Pour mener à bien cette étude, les chercheurs ont scanné le cerveau de 33 jeunes individus qui présentaient des signes de psychose. Après la consommation de capsules de CBD, les niveaux anormaux d’activité se calmaient dans le striatum, le cortex temporal médian et le milieu du cerveau. Ces trois régions sont justement depuis longtemps identifiées comme étant associées à la psychose.

Bien plus qu’une simple curiosité scientifique, ce phénomène pourrait révolutionner le traitement de la schizophrénie. En effet, la plupart des médicaments actuels agissent sur les niveaux de dopamine. Cependant, ils entrainent également des effets secondaires importants comme la prise de poids. Sagnik Bhattacharyya, le responsable de l’étude, souligne que le CBD est une alternative sécuritaire aux options traditionnelles.

Dès 2019, l’équipe du King’s College recrutera 300 volontaires pour tester plus en profondeur l’efficacité du CBD en ce qui concerne les troubles psychotiques.

 Sources : The Globe and Mail

'