Le cannabis médical au Lesotho peut être utilisé depuis l’année dernière. La culture légale de cette plante est rapidement devenue indispensable pour l’économie de ce petit pays du sud de l’Afrique. Cela dit, plusieurs cultivateurs en produisent encore illégalement afin de pouvoir subvenir à leurs besoins.

Une terre fertile pour la marijuana

Bien que la marijuana médicale n’y soit légale que depuis l’an dernier, les cultivateurs du Lesotho connaissent bien cette plante. Depuis des décennies, on la cultive à des fins médicinales ou récréatives. Il faut mentionner que les agriculteurs locaux ne peuvent se payer des pesticides. Ainsi, les sols ne sont pas contaminés par des produits chimiques. Il en résulte un cannabis de très haute qualité qui est recherché partout dans le monde.

Depuis la légalisation du cannabis médical, plusieurs producteurs se sont installés près des zones urbaines. Le gouvernement local espère que cette nouvelle industrie va améliorer la situation économique précaire du pays. En revanche, tous ne peuvent se permettre d’investir dans des installations aussi coûteuses. Les habitants des régions rurales doivent donc continuer à cultiver cette plante illégalement, afin de subvenir à la forte demande.

Une ressource essentielle

Mampho Thulo, une mère de 5 enfants, explique que les rares emplois disponibles sont réservés à ceux qui ont une éducation. Plusieurs fermiers doivent cultiver du cannabis afin d’obtenir assez de revenus pour subsister. Madame Thulo affirme également ne pas avoir l’intention de cesser la production de cannabis, malgré les nombreuses visites des autorités sur sa ferme. Elle explique que les revenus reliés à cette plante lui permettent d’envoyer ses enfants à l’école.

Le gouvernement du Lesotho entend bien intensifier la culture du cannabis. Selon Masello Sello, le conseiller juridique du ministère de la Santé, le Lesotho pourrait bientôt exporter des produits finis dérivés du cannabis. Il fait notamment référence à des médicaments, à des aliments à base de chanvre ou encore à des cosmétiques.

Bien que le Lesotho soit le premier pays d’Afrique à avoir légalisé la marijuana médicale, il ne serait pas surprenant que d’autres emboîtent le pas. Le Zimbabwe considère d’ailleurs de mettre sur pied un projet de loi qui va en ce sens.

Sources : BBC.com et Wikipedia.org

'